La salle 114 : English and self street art

Archibald, Samuel, Kenny en 1AFB, Bastien terminale ORGO

Madame Khellas, en décembre, nous a dit qu’on allait voir les graffs de la Croix-Rousse. En fait on a fait des graffs, enfin un mais tous ensemble.

P_20170414_153121

Photo de M. Perret

Elle nous a dit : « bon on ne va pas parler chinois cent sept ans, qui veut faire un graff ? ». Nous on a dit « oui ». On était d’accord et « enjoués ».

Ensuite, elle nous a expliqué qu’elle avait contacté l’association la Coulure qui est connue à Lyon pour ses fresques. Elle ne nous a pas expliqué comment elle avait réussi à monter le projet. Un membre de l’association, Renaud, est venu à l’atelier de peinture. Il nous a expliqué ce qu’il fait. Il fait des graffs depuis plus de quinze ans, il le fait professionnellement et légalement. On le reconnaît à ses petits personnages très caractéristiques. Il nous a montré des photos de ses réalisations. Il mène des ateliers pédagogiques avec des jeunes de tous les âges. Il n’avait pas du tout peur de nous, pas du tout. Il rigolait tout le temps, on n’essayait pas de le faire rire.

Ensuite, il a sorti des bombes et il a dit : « à vous, montrez-moi ce que vous savez faire ! ». On ne savait pas faire grand-chose mais après quelques séances, on l’a impressionné, enfin c’est ce qu’il a dit.

Nous avons fait des croquis sur des feuilles et il nous a guidé pour le lettrage du tag de la salle 114. Nous avons décidé du dessin, des phrases. Nous avons décidé en groupe avec Madame Khellas. Il a pris nos dessins, les a traités par Photoshop et franchement c’était cool ou terrible. On avait un modèle qui nous permettait d’imaginer la réalisation finale.

Le vendredi d’après, on a commencé sous la conduite de Monsieur Berry. La salle avait été préparée. Nous avions passé de l’enduit, la prof, Madame Marcq nous surveillait de très près, le travail a été parfait. On s’est appliqué. C’est un peu étrange de refaire le mur avant de le tagger mais bon c’est un compromis entre l’art et l’école, c’est tout de même une salle de classe.

Nous avons commencé l’esquisse avec une bombe claire. Il faut une couleur claire. Ensuite nous avons fait le remplissage des couleurs, nous avions des dominantes de rouge et bleu. Nous avons rempli les lettres en gris. Puis nous avons commencé le dégradé, ce n’est pas si compliqué à faire quand on est en AFB, on veut devenir peintre en bâtiment donc on a pas trouvé cela trop difficile. Par contre, on devait être très précis et soigneux et la technique n’est pas la même que celle que l’on pratique à l’atelier. C’était assez agréable.  Nous avons donné les effets de trois D.

Renaud ensuite a fait les contours à la bombe, il a ajouté les brillances, les petites phrases en bleu nous n’avons pas encore quinze ans de graff.

P_20170414_144153

Photo de M. Perret

Nous travaillons toujours en groupe et nous nous entendons très bien donc le projet était très agréable à mener. Madame Khellas nous a félicités, elle a amené un goûter, mais alors un super goûter. Elle ne s’est vraiment pas moquée de nous, les crêpes étaient vraiment très bonnes. Elle a vraiment eu une bonne idée.

La salle est bien plus agréable, les autres élèves du lycée le disent tous. Tout le monde a envie d’en faire. La classe relais en a fait un dans la salle, toujours avec l’association la Coulure mais pas le même intervenant. On est content de l’avoir fait, on se sent plus chez nous, on aimerait bien en faire encore.

Les élèves de la classe relais ont écrit « respect » sur le mur. Les élèves le voient quand ils entrent en cours, c’est un message. Ce qui est amusant, en fait c’est que le prof le voit plus parce que les élèves une fois entrés regardent en direction du tableau et lui en direction du graff. Du coup, le message est pour les élèves et aussi pour les adultes ……. Ça donne à réfléchir.

Photo de M. Luquet

Compléments de Bastien qui a questionné par mail Madame Khellas, porteuse du projet

1° Comment avez-vous eu l’idée de ce projet et comment avez-vous fait pour le monter ?

L’idée est venue lors des cours avec les 1ère AFB. J’ai très vite constaté qu’un des élèves dessinait des petites couronnes avec beaucoup de talent. Cette couronne m’a fait penser à Cornbread , légende du graffiti venant de Philadelphie. Du coup, ça a été comme une évidence !

Mettre le talent des élèves d AFB au service du lycée, notamment la salle 114 dont les murs n’étaient pas très accueillants. Je suis très intéressée par le street art moi-même et j’admire les artistes comme Banksy, Blek le Rat, Zeus, Nme etc…

2° Pouvez-vous nous raconter comment vous avez trouvé l’artiste partenaire et nous le présenter ?

J’allais faire appel à mes connaissance mais en Faisant des recherches sur Google, j’ai découvert La Coulure: association sur Villeurbanne qui travaille avec, entre autre, le milieu scolaire .  http://www.lacoulure.com. Vivant moi- même à Villeurbanne, j’ai décidé de les contacter.

3° Pouvez-vous nous raconter les étapes de la réalisation

‘Les élèves ont rencontré l’artiste qui leur a présenté son association, son parcours etc. Puis une seconde étape a tourné autour de la réflexion de la fresque : brainstorming d’idées. Les élèves se sont également entraînés en atelier sur des supports pour avoir un premier essai avec la bombe.

Enfin, une journée entière a été consacrée à la réalisation de la fresque. Cette initiation et création a fait l’unanimité. Les élèves ont travaillé avec sérieux.

4°Comment les collègues ont trouvé la réalisation ? Et les élèves qui n’ont pas participé ?

Réaction positive de la part des élèves, des enseignants, des surveillants, des agents. Beaucoup de fierté !

Ce projet a donné l’envie à d’autres collègues de faire une fresque allez voir en classe relais !

5° Est-ce que l’on peut faire un projet pour l’an prochain ?

C’est obligatoire ! 😀

Publicités